La déclaration de Robert SCHUMAN

Ce texte a été préparé dans le plus grand secret par Jean MONNET, alors commissaire au plan. La déclaration de Robert SCHUMAN, alors ministre des affaires étrangères, consistait à proposer de placer l’ensemble de la production franco-allemande de charbon et d’acier sous une haute autorité commune dans une organisation ouverte à la participation des autres pays d’Europe.

Les trois objectifs de la déclaration, prononcée le 9 mai 1950:

- Réorganisation économique de la sidérurgie européenne et de l’ensemble des industries de base. Les pays sont dévastés et il est essentiel de reconstruire l’industrie pour relancer l’économie. Cette réorganisation passait par la fusion des marchés nationaux dans un marché commun

- Enterrement définitif du conflit contre l’Allemagne. La meilleure façon d’empêcher le réarmement de la France et de l’Allemagne en secret est de mettre en commun la sidérurgie.

- Relance de l’idée européenne sur de nouvelles bases. Cela est révolutionnaire car pragmatique. La philosophie du discours se retrouver dans cette phrase « L’Europe ne se ferait pas d’un coup par l’édification d’une structure politique propre, mais progressivement par des réalisations concrètes créant des solidarités de fait » C’est ce que l’on a appelé la « philosophie des petits pas. 
NB: Vous ne saviez peut être pas, mais cette phrase est cachée sur toutes les lignes des chèques de banque français :



Mots clés: déclaration d'absence schuman

Le Cron démarre